Sélectionner une page
casse ou epaviste

Une fois une voiture hors d’usage, il devient toujours compliqué de s’en débarrasser. Même s’il est vrai que plusieurs solutions s’offrent à nous, comme la revendre ou l’amener à la casse, il n’est pas toujours évident de prendre les meilleures décisions. Cela pourrait être aussi bien une question de budget, qu’une question de proximité. D’un autre côté, nous n’avons pas toujours non plus le temps de nous occuper des paperasses administratives, ce qui constitue aussi un obstacle.

La casse, une obligation écologique. Mais l’épaviste?

Il est du devoir de chacun de contribuer à la protection de l’environnement et parmi les dispositions qu’il faut prendre, figure la réduction des épaves. En effet, d’après de récentes études, il a été rapporté que de nombreuses zones industrielles et habitations de particuliers regorgent d’épaves. À cause de cela, le sol et même l’eau se retrouvent alors contaminés.

Il est donc essentiel de s’en débarrasser afin d’éviter toute forme de problèmes d’ordres sanitaire et environnemental. Ainsi, nous contribuerons non seulement à la propreté de notre ville, mais nous lutterons aussi contre de nombreux fléaux chimiques.  De plus, cela nous permettrait aussi de gagner plus d’espace autour de nous, car à l’heure où l’on parle, les engins et les machines surplombent les grandes villes alors que la population ne cesse de s’accroître. Notez aussi que ceux qui abandonnent leur véhicule ou qui ne la rapportent pas au bout d’un certain moment encourent une amende allant jusqu’à 1500 euros.

Le devenir des ferrailles

La solution la plus convenable serait donc de détruire les épaves. Pour ce faire, deux solutions s’offrent à nous : soit nous pouvons faire appel à des épavistes, soit nous pouvons directement ramener notre véhicule à la casse. Dans les deux cas, votre voiture se retrouvera en mille morceaux. Une fois à la casse, les véhicules doivent être débarrassés de leurs composantes les plus  dangereuses, comme les batteries et les liquides dangereux.

C’est pourquoi une vidange est toujours de mise avant toute opération de recyclage ou de casse. C’est l’opération de dépollution. Puis, avant de se débarrasser définitivement de ces engins, les pièces réutilisables sont mises de côté, tandis que les petits composants métalliques qui pourraient s’avérer  utiles sont triés et recyclés. En effet, les pièces en bon état peuvent encore être revendues à des prix intéressants.

Les rôles majeurs d’un épaviste avec la casse

Afin de ne pas vous encombrer de mille et une formalités et pour vous faire gagner du temps, faites appel aux services d’un épaviste qui sont totalement gratuits. Aucuns frais ne seront déduits, sauf si le véhicule se trouve à une certaine distance de la casse. Dans ce cas, le tarif proposé peut différer d’un épaviste à un autre. Les rôles de ces prestataires, dont voici les plus importantes, sont nombreux :

  • Déplacer votre voiture vers la casse en se rendant sur le lieu où vous avez garé votre engin
  • Vous alléger de certaines formalités administratives tout en respectant les normes de sécurité imposées.

Cependant la gratuité de ces services ne s’applique que si tous les principaux composants de la voiture sont encore présents, à savoir la carrosserie, le groupe motopropulseur, ou encore le pot catalytique.

Quelles sont les démarches pour se débarrasser d’une épave ?

Si vous décidez de vous adresser à un épaviste, vous devez en premier lieu lui donner la carte grise du véhicule concerné, en y mentionnant bien que ce dernier est « cédé pour destruction ». La date et l’heure auxquelles vous avez rendu la voiture doivent être aussi notées. Puis, afin de prouver que la destruction de l’engin a bien été ordonnée, le client doit aussi donner un certificat de non-gage.

Ensuite, de son côté, l’épaviste doit se rendre à la préfecture pour rédiger une déclaration de cession pour destruction dont une version est donnée au propriétaire. Ce dernier doit alors le faire signer auprès des services d’immatriculation dans les 15 prochains jours. Comme beaucoup de personnes l’ignorent encore, faire une déclaration de destruction d’un engin équivaut tout aussi bien à sa destruction physique qu’administrative. Ainsi, le contrat d’assurance est donc aussi rompu. D’ailleurs, la reprise du véhicule peut être effectuée bien que l’assurance ait été résiliée bien avant. Il suffit juste de remettre tous les papiers cités précédemment.